Lapin bélier – Qui est-il ?

Lapin bélier - bélier nain - minilop

Lapin bélier – Qui est-il ?

Lapin Bélier – Bélier nain – Minilop mais qui sont-ils ?

Tous les lapins dont les oreilles pendent vers le bas et ne peuvent bouger de manière autonome sont considérés comme des lapins béliers. Tous les lapins béliers descendent plus directement du lapin bélier anglais. Vous savez ? Ce lapin aux oreilles tombantes si grandes qu’il peut marcher dessus.

Mais le bélier anglais, d’où vient-il ?

Comme son nom l’indique, il vient d’Angleterre. Au début du 19ème siècle, probablement en raison de conditions de détention médiocres (température trop élevée, manque d’espace), des éleveurs ont constaté que les oreilles, normalement droites, de leurs lapins s’affaissaient.

Certains éleveurs britanniques souhaitèrent exploiter cette caractéristique. Pour y parvenir, ils firent de la sélection dans l’objectif de fixer génétiquement ces oreilles tombantes et d’augmenter encore leur taille.

S’ils souhaitèrent en augmenter la taille encore et encore, c’était afin de participer à des concours entre eux, le gagnant étant celui dont le lapin possédait les oreilles les plus longues.

Certains avaient des oreilles mesurant jusqu’à 76 cm !!

C’est à la même époque qu’apparurent les expositions de lapins béliers.

Et le lapin nain bélier, d’où vient-il ?

C’est a priori à Adrian De Cock, éleveur hollandais, que l’on doit la sélection du lapin nain bélier. Fan du bélier français, il pensait toutefois que ce dernier était très largement désavantagé par sa grande taille (+de 5,5 kg).

C’est en croisant du lapin nain oreilles droites et du bélier français qu’il travailla sur un lapin bélier porteur du gène du nanisme.

Après quelques échecs il réussit à obtenir des lapins nains béliers porteurs de ce fameux gêne. Les lapins ainsi croisés et le phénotype une fois fixé, ont été appelés “Nederlandse Hangoor Dwerg” ( NHD), :nains hollandais à oreilles pendantes.

Et les Minilop ?

Minilop en français veut littéralement dire “Nain Bélier”. Donc un Minilop, un vrai, c’est un lapin nain bélier de souche anglaise.

Quelle différence du coup avec un lapin nain bélier “français” ?

La grosse différence repose sur le standard, différent en Angleterre du standard français. Deux éléments principaux les différencient :

  • Le poids : un Minilop fait en moyenne 1,2kg – là où un bélier nain fait en moyenne 1,7kg
  • La morphologie : le Minilop a de plus grandes similarités avec le lapin nain oreilles droites. Il doit être le plus ramassé / rond possible, avec une face souvent assez plate / écrasée qui lui donne un profil très différent du bélier nain. Cette spécificité le rend plus sensible aux problèmes de malocclusion (comme le nain OD). De plus, comme ils sont plus petits, leurs oreilles le sont aussi. Il y a donc bien plus de Minilop dont les oreilles ont du mal à tomber que de nains béliers.

Quid des croisements béliers x oreilles droites ?

99% des lapins hélicoptères sont issus de ce croisement. Un lapin hélicoptère est un lapin avec de grandes oreilles dont l’une tombe et l’autre reste plus ou moins dressée.

Ce croisement ne pose aucun problème génétique en terme de santé, les seules conséquences sont esthétiques. Mais ça ne veut pas dire qu’il faut le faire !!

Le 1 % restant des lapins hélicoptères peuvent être de vrais béliers qui ont eu des soucis avec la mise en place de leurs oreilles. Les raisons :

  • Grand froid : on sait que la température influe sur la taille des oreilles des lapins. En effet, les oreilles sont un régulateur thermique très important pour cet animal. Un lapin né en pleine canicule aura généralement des oreilles plus grandes qu’un lapin né au cœur d’un hiver froid. La nature s’adapte.
  • Oreilles trop petites / trop “légères” : Il peut arriver qu’un bélier naisse avec de petites oreilles fines et légères, elles auront donc du mal à tomber. Il en va de même pour les Minilop avec leurs toutes petites oreilles tombantes, elles ont parfois du mal à parfaitement tomber.

Particularités du lapin aux oreilles tombantes

Comme tous les animaux aux oreilles tombantes obtenues par croisement, comme le chien ou le lapin, ils ont plus de fragilité de pathologies locales.

Il est donc très important de bien entretenir les oreilles en les nettoyant régulièrement afin de limiter les risques d’otites. Ce nettoyage régulier est aussi l’occasion de vérifier la bonne santé de l’oreille, puisque contrairement à celle d’un “oreilles droites” vous ne pouvez pas l’observer autrement.

Partager cette publication

Laisser un commentaire


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: