Comment choisir mon premier lapin ?

Choisir son premier lapin

Comment choisir mon premier lapin ?

Vous êtes sur le point d’adopter votre premier lapin et vous vous demandez comment bien le choisir. Nous allons tenter de vous aider.

Où adopter votre lapin ?

  • En association
  • Auprès d’un élevage sérieux et élevant ses animaux avec éthique et respectant les bases du bien-être animal.

Nous vous recommandons de choisir un élevage qui ne se contente pas de faire de la sélection sur le physique/phénotype mais aussi sur le caractère. Cela limitera le risque de vous retrouver avec un beau lapin mais odieux !

Quelles associations ?

Nous ne les connaissons pas toutes bien entendu, mais en fin d’article nous vous mettrons une liste des associations que nous connaissons et apprécions. Sachez que la plupart des associations proposent des covoiturages, vous pouvez donc adopter votre boule de poils partout en France.

Dois-je adopter un mâle ou une femelle ?

Beaucoup d’idées reçues circulent sur internet à ce sujet. Mais souvenez-vous que, comme pour nous les humains, avant d’être un sexe un lapin est un individu avec ses caractéristiques personnelles.

On peut noter qu’en ordre général, mais c’est loin d’être toujours le cas, les mâles peuvent être un peu moins speed que les femelles et leur adolescence moins difficile.

Sachez que si vous prévoyez d’adopter un 2ème lapin quelques temps plus tard, il vaut mieux commencer par adopter le mâle de votre futur duo. Attendez qu’il ait l’âge d’être castré, pour lui adopter une amie qui devra être stérilisée avant leur mise en contact (après 40aine). Les mâles acceptent plus aisément l’ajout d’une femelle à leur territoire que l’inverse. Mais là encore c’est une statistique donc ce n’est pas 100% des cas.

N’oubliez pas également, dans le cas de l’adoption d’une femelle, de prévoir un budget stérilisation. Cette opération étant plus lourde et invasive chez les femelles, elle est également plus onéreuse.

Comment choisir la race ?

Nain, race moyenne, géant, bélier, angora etc ? Le choix est vaste.

Sachez, encore une fois, que les lapins sont avant tout des individus. Les races ne sont que des phénotypes différents, un lapin reste un lapin, ils sont tous de la même espèce. Il n’y a donc pas de meilleure race ou de race plus cool, ou plus “joueur”. Cela dépend surtout de votre envie, mais aussi de la place que vous avez à consacrer à votre lapin. Un géant de 10kg aura besoin de plus d’espace qu’un lapin nain par exemple.

Les anciens lapins de laboratoire sont connus pour être, en général, très calmes et très faciles. En effet, ils sont sélectionnés pour leur résilience et leur faculté à accepter toutes les choses qu’ils devront subir. Ces pauvres bêtes doivent être faciles à manipuler et se laisser faire sans résistance, ils sont sélectionnés pour cela.

Le tempérament de votre futur lapin dépendra essentiellement de ces éléments :

  • L’environnement dans lequel il a grandi avant d’arriver chez vous.
  • Ses expériences de vie (si vous adoptez un animal adulte)
  • La sélection de l’éleveur et la manière dont il manipule ses jeunes.
  • Son caractère personnel.
  • L’éducation que vous lui donnerez.
  • L’environnement de vie influe également beaucoup le caractère. Un lapin vivant une vie inadaptée ou stressante sera souvent plus difficile à vivre.

Dois-je adopter un adulte ou un bébé ?

Cela dépend vraiment beaucoup de vous et de vos attentes. A quel point êtes-vous attachés aux critères de caractère ? Un bébé reste une “surprise”, tandis qu’un adulte a déjà un caractère bien établi.

Si le caractère du lapin est un facteur fondamental pour vous, nous vous recommandons de vous tourner vers un lapin déjà adulte. Cela est également valable si vous avez de jeunes enfants, tous les lapins n’apprécient pas pareillement les contacts répétés et les demandes d’attention des petits humains ; tandis que d’autres lapins adorent ça !

Il ne faut pas non plus oublier qu’un bébé lapin passera par la période de la puberté. Comme chez l’homme, toutes les adolescences ne se valent pas. Certains lapins ne changeront presque pas de comportement, là où d’autres se révèleront odieux, agressifs et parfois sales en marquant à gogo tout leur territoire (tous les comportements entre les deux existent). Si vous ne vous sentez pas prêt à rester bienveillant et patient avec votre boule de poils pendant cette période, nous vous déconseillons le bébé.

Nous souhaitons rappeler que la grande majorité des abandons de lapins ont lieu pendant leur adolescence.

Je voudrais 2 lapins, comment faire ?

Vous pouvez déjà lire notre article sur la cohabitation pour connaître les bases.

Ensuite, cela dépend de la situation. Souhaitez-vous adopter les deux lapins simultanément ? Si la réponse est oui, voici nos recommandations :

  • Le duo mâle et femelle (stérilisé pour les 2) est le plus stable et le mieux équilibré.
  • Adopter un duo déjà stérilisé dans une association est le plus facile. Ils se connaissent, s’aiment et vous n’aurez donc pas de mise en contact à réaliser. C’est parfois long et fastidieux, et tout le monde n’est pas prêt à avoir deux espaces de vie séparés le temps que les animaux s’entendent.
  • Si vous adoptez deux jeunes (de la même fratrie ou pas), vous devrez les faire vivre séparément le temps qu’ils soient stérilisés (les 2). Cela représente donc plusieurs mois pendant lesquels vos lapins devront vivre sans aucun contact physique dans des espaces séparés. Ça prend de la place et demande de l’organisation.
  • Ne négligez pas que l’adoption de deux lapins pour lesquels il faudra effectuer une procédure de cohabitation peut entraîner des complications. En effet, il reste toujours possible qu’ils ne s’apprécient jamais ou que cela prenne beaucoup de temps. S’ils ne peuvent jamais se supporter, rare mais ça arrive, vous devez donc anticiper le fait qu’il vous faudra peut-être pour toujours les faire vivre dans 2 espaces.

Si vous souhaitez adopter les deux lapins l’un après l’autre nous vous recommandons, comme expliqué plus haut, de commencer par le mâle pour plus de facilité. Mieux vaut adopter un 2ème du même âge afin de pouvoir le stériliser immédiatement et ainsi les mettre “vite” en contact après la 40aine.

Les principaux inconvénients de ce choix sont que :

  • Vous prenez le risque qu’ils ne s’aiment pas ou que la procédure de mise en cohabitation soit très longue.
  • Vous devez réaliser une quarantaine stricte pour le nouveau, qui devra donc être dans une pièce différente et sans contact avec le 1er.
  • Si le nouveau est un bébé il devra resté dans un espace à part le temps d’être en âge d’être stérilisé.

L’avantage principal est que votre 1er lapin pourra servir de bon exemple au nouveau. Il connaît déjà les règles du foyer, il est généralement déjà propre et il vous fait confiance. Le petit nouveau aura tendance à l’imiter et son adaptation sera plus facile.

Adopter un frère et une sœur permet-il de limiter les risques d’échec de cohabitation ?

La réponse est NON.

Malheureusement votre duo devant vivre séparé le temps de la stérilisation des deux, vous devrez quand même procéder à la mise en place d’une cohabitation en plusieurs étapes. Le fait qu’ils aient été issus de la même portée n’est pas un facteur favorisant.

Associations où adopter :

Article écrit en collaboration avec Tévy D.

Partager cette publication

Laisser un commentaire


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: