fbpx

Les bagarres et les conflits

bagarres conflits octodons chinchillas

Les bagarres et les conflits

Les Octodons comme les Chinchillas sont des espèces sociales, dans un groupe il peut donc arriver qu’il y ait des bagarres ou des conflits.

Nous parlons ici des bagarres entre Octodons ou entre Chinchillas, il ne s’agit à aucun moment de mélanger ces deux espèces !

Quels sont les principaux motifs de bagarres et de conflits ?

Note : la plupart des comportements agressifs n’arrivent qu’à maturité sexuelle.

  • Les mâles peuvent se battre pour les femelles (mais pour des raisons évidentes nous vous déconseillons de mélanger les sexes) simplement en sentant leurs odeurs. Si vos mâles sentent vos femelles, même au loin, pendant des périodes de disponibilité, cela peut engendrer des conflits et des tensions.
  • La nourriture / friandises
  • Les jouets
  • Un espace privilégié : un dodo particulier par exemple
  • Un environnement non adapté : cage trop petite, pas assez d’enrichissement, stress environnemental (bruit, chien excité, enfant turbulent…)

Comment limiter les risques de bagarres et de conflits ?

  • Faire vivre vos octodons ou chinchillas dans un environnement suffisamment grand pour qu’ils puissent fuir et “s’éviter”
  • Proposer divers enrichissements
  • Mettre à disposition au moins 2 gamelles disposées loin l’une de l’autre
  • Proposer un environnement calme et serein

Comportements normaux lors d’une bagarre sans conséquences :

  • Chevauchements
  • Vocalisations agonistiques chez les octodons (cf article)
  • Petits grognements et sifflements chez le chinchillas
  • Poursuites
  • Boxe et coups de pattes
  • Retournements

Les conflits liés aux hormones

Le risque de conflit est toujours beaucoup plus important pendant les périodes de reproduction. Et cela que vos animaux se reproduisent ou non. L’impact hormonal est présent même chez les animaux non reproducteurs. Les hormones ça chatouille et ça rend un peu con-con.

Ces hormones rendent les chinchillas et octodons mâles comme femelles bien  moins tolérants l’un à l’autre qu’à d’autres moments de l’année. Cela les incite à adopter des comportements plus territoriaux et de soumission/domination. Si vos octodons ou chinchillas ont soudainement des relations plus tendues et conflictuelles entre novembre et avril/mai, il y a de grandes chances que ça soit lié aux hormones.

Dois-je intervenir ?

En général non. Ces conflits sont normaux, ils permettent de maintenir un ordre hiérarchique dans le groupe.

Un combat sérieux est un combat dans lequel vous remarquerez vite qu’aucun des deux animaux n’est prêt à “se rendre”. Ou alors, plus rare, que le gagnant constatant que l’autre recule ne le laisse pas en paix malgré tout.

Une bagarre sans conséquences est une bagarre dans laquelle :

  • L’un des deux se rend et se soumet
  • Le gagnant laisse le perdant fuir sans l’embêter plus.
  • Il n’y a pas de blessures. Éventuellement quelques touffes de poils peuvent voler mais ça doit s’arrêter là.

Une bagarre dans laquelle vous devez intervenir et séparer :

  • Aucun des deux combattants n’accepte de se soumettre
  • Le gagnant refuse la reddition et poursuit inlassablement le perdant ou le persécute sans cesse.
  • L’un des animaux, ou les deux, se retrouve avec des blessures, morsures et/ou des alopécies importantes.
  • Les chinchillas qui grognent (“aboient”) sans discontinuer sont en général très fâchés.

Séparer des Octodons ou des Chinchillas

Séparations courtes :

Adaptées lorsque vous voyez qu’un conflit à la base anodin pourrait mal tourner. Cela permet d’empêcher que la tension bascule en combat. Valable pour des animaux qui se connaissent déjà, sont liés et peu enclins à se battre habituellement.

Lors de petits conflits qui n’ont pas été très loin il est parfois suffisant de séparer une petite heure. Le temps que la pression redescende. Sortez l’animal le plus énervé de la cage et changez-lui les idées : proposez lui des jeux, des friandises etc…

En général cela devrait suffire à modifier complètement l’état d’esprit de votre animal et le replonger dans le calme. Lorsque vous le remettez dans la cage, gardez un œil sur eux, on ne sait jamais.

Séparations “longues”:

Adaptées lorsque le conflit a été trop loin : vos animaux sont blessés et/ou traumatisés.

Si vous n’avez pas d’autre choix que de séparer vos octodons ou chinchillas, pas de panique ! Il est fort probable que vous serez en mesure de les réintégrer après quelques semaines ou quelques mois de séparation.

Dans ce cas, il est recommandé de diviser la cage en deux (à l’horizontal de préférence)et d’en mettre un de chaque côté. Une fois les blessures remises et les comportements redevenus normaux, vous pourrez échanger les espaces régulièrement (1 à 2 fois par semaine). Ne tentez pas de les remettre ensemble avant qu’ils ne soient prêts à l’être.

Si cela se produit pendant la saison de reproduction, il vous faudra en attendre la fin. Vous remarquerez qu’ils sont prêts lorsqu’ils seront beaucoup moins attentifs les uns aux autres.

Une fois les animaux apaisés, vous pourrez procéder à une ré-introduction dans les règles sur des territoires neutres.

Que faire en cas de blessures ?

  • Les blessures superficielles, comme les griffures, peuvent être désinfectées et bien séchées à la maison. Il faudra surveiller que rien ne s’infecte et qu’il y ait une bonne cicatrisation.
  • Une blessure ne doit pas : être enflée (plus de 24h après qu’elle ait été infligée), sale, chaude au toucher ou suinter. Dans ce cas prenez rendez-vous chez le vétérinaire.
  • Les blessures profondes doivent être montrées à un vétérinaire.

Souvenez-vous que les bagarres et les conflits peuvent arriver chez les Octodons et les Chinchillas, ce n’est pas forcément la fin du monde !

Conflit entre Octodons

Conflit entre chinchillas

Partager cette publication

Laisser un commentaire


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: