fbpx

L’alimentation du lapin

L’alimentation du lapin

Conseils alimentaires pour les lapins

Bien entendu la liste fournie plus bas n’est pas exhaustive. Nous vous présentons ici les aliments les plus faciles à trouver auprès de nos producteurs ou des magasins. Nous vous conseillons de donner des aliments de saison, c’est mieux pour la planète mais aussi pour votre petit compagnon ; dans la nature ils n’ont accès qu’à un nombre limité d’aliments en fonction de la période de l’année.

En fonction de son âge, de sa santé et de son mode de vie, votre lapin doit consommer entre 10 et 15% par jour de son poids de végétaux frais : . Un lapin vivant en liberté et/ou ayant une grande activité physique mangera plus qu’un lapin d’intérieur par exemple.

Les besoins alimentaires du lapin

  • Les fibres alimentaires : Constituées de cellulose, ces fibres sont présentes dans le foin ainsi que les végétaux séchés et les légumes verts. Une carence en fibres peut être responsable de troubles digestifs qui se manifestent par une diarrhée pouvant être mortelle dans certains cas.
  • Les protéines végétales : Ces protéines sont capitales et sont fournies par les végétaux. Elles doivent représenter au maximum 14 à 15% de la ration. Un excès en protéines peut entraîner une prolifération de bactéries (les Clostridies) responsables d’une entérotoxémie souvent mortelle.
  • Les vitamines (vitamine A, D, E) doivent être apportées par l’alimentation en quantité raisonnable. Les autres vitamines (vitamine B, K) sont contenues dans les caecotrophes et donc ingérées directement à la source par le lapin.
  • Les minéraux : Ils sont généralement présents dans les aliments. Les lapins ne régulent pas directement leur taux de calcium sanguin et celui-ci dépend donc de l’alimentation. Si le lapin consomme trop de calcium, celui-ci est éliminé par les urines et risque de précipiter sous forme de calculs dans la vessie. Des urines sableuses/blanches de façon ponctuelle ne sont pas un problème, mais si cela se répète avec beaucoup de régularité vous pouvez considérer que l’alimentation de votre lapin est trop riche en calcium.
  • L’eau : Il est indispensable de leur apporter de l’eau en quantité suffisante (jusqu’à 400ml). Cette eau doit être propre et dans une gamelle. Vous devez pour cela la changer régulièrement, nous vous déconseillons le biberon qui ne lui permettra pas de s’hydrater suffisamment, en raison de son fonctionnement au goutte à goutte. Un lapin nourri au frais boira moins qu’un lapin n’ingérant que des aliments secs.

Nos conseils :

  • Le lapin est avant tout un herbivore, pas un frugivore, ni un “légumivore”
  • 10 à 15% de son poids en végétaux frais/jour
  • Pas de céréales : bien qu’elles ne soient pas toxiques nos lapins n’en ont pas besoin, elles sont très riches, sucrées et grasses.
  • Pas d’aliments transformés
  • Ne pas proposer plus de 3 ou 4 végétaux par repas
  • Les végétaux doivent être donnés bien verts, jamais jaunis
  • Les fruits sucrés sont à donner en toutes petites quantités, ce n’est pas un aliment au sens propre mais une friandise
  • Les aliments doivent être lavés et non traités
  • Son propre volume en foin/jour minimum (le foin doit être proposé à volonté)
  • Les aliments dont il faut retirer les noyaux/pépins sont indiqués, pour les autres vous pouvez les laisser
  • 2% de son poids en granulés/jour (non obligatoire)

Aliments autorisés

Partager cette publication

Laisser un commentaire


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: